Orema Index du Forum
 FAQ    Rechercher    Membres    Groupes   S’enregistrer   Profil    Se connecter pour vérifier ses messages privés    Connexion 

L’anorexie mentale (Dossier)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Orema Index du Forum -> Généralités -> Santé et Bien-être
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administration
Administration

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 986
Etablissement: FMP-R

MessagePosté le: Lun 29 Sep - 15:26 (2008)    Sujet du message: L’anorexie mentale (Dossier) Répondre en citant

L'anorexie mentale est un trouble du comportement alimentaire. Elle reflète habituellement une détresse psychologique. Ses conséquences sont multiples, notamment physiques, et peuvent être très graves (5 à 10 pour cent de decès). Ce sont classiquement des adolescents et des jeunes adultes qui en souffrent.

 

Qu’est-ce que l’anorexie mentale ?

Le terme « anorexie » signifie perte ou diminution de l’appétit.

Une perte d'appétit est une expérience que nous pouvons vivre dans notre vie pour diverses raisons : pathologie somatique, dépression, prise d'un médicament, stress, activité débordante...

« l’anorexie mentale » se distingue d'une perte d'appétit (sans retentissement physique ou ayant une cause organique) par son origine  (elle reflète un conflit psychique profond) et ses symptômes qui sont bien particuliers.

Alors comment s’en apercevoir ?

Dans la jargon médical, elle associe classiquement : un amaigrissement, une anorexie (diminution de l'appétit) et une aménorrhée (arrêt des règles ou absence de survenue des règles chez une jeune fille).  Un indicateur important de cet amagrissement est l'indice de Masse Corporelle (poids/taille au carré).

Voici un exemple associant des signes typiques :



Une jeune fille de treize à vingt ans, qui a dans son histoire une notion de divorce parental, de séparation (mais il n'y a pas forcément de facteur déclenchant), se met à manger moins que d’habitude, puis beaucoup moins, et à maigrir. Le plus souvent, elle n’est pas grosse au départ, et pourtant elle a une peur intense de le devenir. Elle perçoit son corps différemment de ce qu’il est, parfois difforme voire même grosse (cela s'appelle la dysmorphophobie en médecine. Exemple : elle est maigre mais elle trouve qu'elle a de grosses cuisses !). Elle ne parait pas consciente de son amaigrissement, même lorsque celui-ci devient extrême. Elle dénit avoir un trouble de son comportement alimentaire et veut au contraire maigrir toujours plus. Une seule obsession pour elle : manger peu, ou pas du tout et maigrir.



Pour accélérer ce processus, elle peut s'adonner intensivement au sport et boire à longueur de journée, voir même prendre des laxatifs ou se faire vomir.



L’anorexique mentale est en quête de « vide » d'elle-même. Son attitude peut entrainer un isolement social. Elle refuse de participer au repas familial mais pourtant peut passer de longues heures à le préparer pour son entourage. Elle peut également passer plusieurs heures à se préparer et ingérer un repas microscopique.
Elle préfère d’autres plaisirs comme l’ivresse procurée par la résistance à son entourage, et à la maitrise de son corps, elle se détache des besoins physiques au profit de ceux de l’esprit.



Cet esprit, l’anorexique cherche le plus souvent possible à le maintenir, ou à le montrer, éveillé, brillant ; elle est souvent douée à l'école et professionnellement et ses capacités se trouvent parfois même augmentées par son dévouement extrême à ces tâches. L’amaigrissement ne parait pas avoir entamé ses capacités physiques ou intellectuelles. En réalité, celles-ci vont progressivement se détériorer à mesure que la perte de poids se poursuit, mais l’anorexique n’en est pas consciente ou ne veut pas en être consciente.


Elle veille à refléter puissance, maitrise et hyperactivité, même si cette hyperactivité tourne sans créativité, ni affectivité.




Cette volonté de conserver ou d’acquérir son indépendance s’exprime d’abord par rapport à sa famille. Par extension, l’adolescente anorexique va également se méfier de tous ses désirs, que ceux-ci soient affectifs (rupture des liens avec ses amis) sexuels (refus facilité par la disparition des formes féminines et du cycle menstruel liés à l’anorexie), matériel (refus du confort) et bien sur, alimentaire.


Ce comportement extrême doit être pris au sérieux ; il révèle un réel tourment psychique et surtout met rapidement en jeu la santé et la vie de l’adolescente.

A SUIVRE
 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN Skype
Publicité






MessagePosté le: Lun 29 Sep - 15:26 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Orema Index du Forum -> Généralités -> Santé et Bien-être Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

XeonStyle phpBB theme/template by DaTutorials.com
Copyright © DaTutorials 2005